Arbrealettres

Poésie

L’alligator (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2016



 

peinture-acrylique-tete-de-crocodile [1280x768]

L’alligator

Sur les bords du Mississipi
Un alligator se tapit.
ll vit passer un négrillon
Et lui dit: «Bonjour, mon garçon.»
Mais le nègre lui dit «Bonsoir,
La nuit tombe, il va faire noir,
Je suis petit et j’aurais tort
De parler à l’alligator. »
Sur les bords du Mississipi
L’alligator a du dépit,
Car il voulait au réveillon
Manger le tendre négrillon.

(Robert Desnos)

 

 

Une Réponse to “L’alligator (Robert Desnos)”

  1. Presque une chantefable
    ——————–

    Robert tire un alligator
    Par les cheveux ; il a donc tort,
    Car les alligators sont chauves.
    Aussi l’alligator se sauve

    Il va manger l’aligot tard
    Dans un troquet du Saint-Gothard.
    C’est noté dans le Cahier Mauve,
    Contresigné par l’aigle fauve,

    Et publié dans ce recueil.
    Robert, ne perds pas ton orgueil,
    Nous aimons bien tes Chantefables ;

    Alligator, chauve-souris,
    Sardine, tortue et fourmi,
    Tant d’animaux impérissables !

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :