Arbrealettres

Poésie

Toi, Tu regardes le corbeau (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 3 janvier 2017



Toi,
Tu regardes le corbeau,

Tu t’intéresses à ce qu’il fait
Sur les chaumes
Devant ta fenêtre.

Lui,
Rien ne l’oblige,
Il ne te regarde pas écrire.

(Guillevic)

10 Réponses vers “Toi, Tu regardes le corbeau (Guillevic)”

  1. Lara said

    Et oui ..tout Guillevic semble l’évidence même..:-)

  2. Rien ne l’oblige, ça donne tellement envi d’être aussi libre. 🙂

  3. Michèle said

    Heureusement qu’un corbeau se soit posé sur le chaume du toit sinon pas de poème… c’eût été dommage. ☺

  4. arbrealettres said

    mais bon le dévoré poète n’a pas l’air malheureux 😉

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :