Arbrealettres

Poésie

Archive for 6 janvier 2017

POÈME D’AMOUR D’ANTOINE ET DE CLÉOPÂTRE (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



cleopatre_portrait

POÈME D’AMOUR D’ANTOINE ET DE CLÉOPÂTRE

Par tes mains je mesurai le monde
Et sur la balance pure de tes épaules
Je pesai l’or du soleil et la pâleur de la lune.

***

POEMA DE AMOR DE ANTONIO E DE CLEOPATRA

Pelas tuas coãos madi o mundo
E na balança pura dos teus ombros
Pesei o ouro do Sol e a palidez da Lua.

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

 

Publicités

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

LA LIBERTÉ (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



LA LIBERTÉ

La liberté que des dieux j’espérais
Se brisa. Les roses que je cueillais,
Transparentes dans le temps lumineux,
Moururent avec le temps qui les ouvrait.

***

A LIBERDADE

A liberdade que dos deuses eu esperava
Quebrou-se. As rosas que eu colhia,
Transparentes no tempo luminoso,
Morreram com o tempo que as abría.

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

COMME ELLE EST ÉTRANGE… (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



COMME ELLE EST ÉTRANGE…

Comme elle est étrange ma liberté
Les choses me laissent avancer
Ouvrent des ailes de vide pour que je passe
Comme il est étrange de vivre sans aliment
Sans éprouver le moindre besoin la moindre usure
Comme il est étrange de ne pas savoir

***

COMO É ESTRANHA…

Como é estranha a minha liberdade
As coisas deixam-me passar
Abrem alas de vazio p’ra que eu passe
Como é estranho viver sem alimento
Sem que nada em nós precise ou gaste
Como é estranho nao saber

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

NE CHERCHE PAS… (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



NE CHERCHE PAS…

Ne cherche pas la vérité dans ce que tu sais
Ne cherche pas dans tes gestes le destin
Tout ce qui advient est solitaire
En dehors du savoir en dehors des lois
À l’intérieur d’un rythme aveugle et sans limite
Où aucun nom ne fut jamais prononcé.

***

NAO PROCURES…

Não procures verdade no que sabes
Nem destino procures nos teus gestos
Tudo quanto acontece é solitário
Fora de saber fora das leis
Dentro de um ritmo cego inumerável
Onde nunca foi dito nenhum nome.

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

Illustration: Remedios Varo Uranga

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Mais… Il fait beau (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



 

Mais…
Il fait beau
Il y a dans l’air de ce matin
Comme une liberté.

On n’est pas obligé d’être heureux,
Mais on peut…

(Eugène Guillevic)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Le chant (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



 

Le chant, bien sûr, est une façon d’être.

Vivre en poésie, c’est vivre le chant
et porter le niveau de la vie quotidienne, de la vie biologique,
à un niveau supérieur.

(Eugène Guillevic)

 

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

C’est creuser dans du noir (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



arno-rafael-minkkinen-main-ecriture-28-800x600

 

Écrire,
C’est creuser dans du noir
C’est au sein de ce noir
Y sacrifier.
Du noir qui est en soi
Le marier à du noir des mots.

(Eugène Guillevic)

Illustration: Arno Rafael Minkkinen 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 7 Comments »

Chronique de l’oiseau à ressort (Haruki Murakami)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



chroniques-de-loiseau-a-ressort-800x600

Chronique de l’oiseau à ressort

Il se perche sur une branche d’arbre
et remonte régulièrement la pendule du monde.
Sans son intervention,
le monde ne peut pas fonctionner.

Tout le monde l’ignore.
Les gens sur terre croient que le monde fonctionne correctement
grâce à un mécanisme gigantesque, complexe, splendide.
Eh bien, non.

En fait, l’oiseau à ressort se rend dans toutes sortes d’endroits, et là où il est,
il remonte peu à peu les petits rouages qui font marcher le monde.

C’est un oiseau tout simple,
à l’image d’un jouet mécanique.
Mais son mécanisme est spécifique de l’oiseau à ressort.

(Haruki Murakami)

Découvert ici: https://charlenevoirin.wordpress.com/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Un mot (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



 

Un mot,
C’est plein de mains
Qui cherchent à toucher…

Un mot, ça veut servir
À relier les choses…

(Eugène Guillevic)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 7 Comments »

Je ne suis pas l’oiseau (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



 

 

Je ne suis pas l’oiseau,
Disait le rossignol,
Je suis un besoin de chanter.

(Eugène Guillevic)

Illustration: Heiko Müller

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :