Arbrealettres

Poésie

Chanson (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 9 janvier 2017



Chanson

J’ai pris de la pluie dans mes mains tendues
– De la pluie chaude comme des larmes –
Je l’ai bue comme un philtre, défendu
A cause d’un charme;
Afin que mon âme en ton âme dorme.

J’ai pris du blé dans la grange obscure
– Du blé qui choit comme la grêle aux dalles –
Et je l’ai semé sur le labour dur
A cause du givre matinal;
Afin que tu goûtes à la moisson sûre.

J’ai pris des herbes et des feuilles rousses
– Des feuilles et des herbes longtemps mortes –
J’en ai fait une flamme haute te douce
A cause de l’essence des sèves fortes;
Afin que ton attente d’aube fût douce.

Et j’ai pris la pudeur de tes joues et ta bouche
Et tes gais cheveux et tes yeux de rire,
Et je m’en suis fait une aurore farouche
Et des rayons de joie et des cordes de lyre
– Et le jour est sonore comme un chant de ruche!

(Francis Vielé-Griffin)

2 Réponses to “Chanson (Francis Vielé-Griffin)”

  1. HARMONY said

    Un bouton de rose sur une partition de musique est une image poétique.La lumière les unit dans son rond de lumière.La musique ne peut être que douce et les mots résonnent comme les notes sous les doigts du pianiste.La photo est tendresse et la chanson est amour.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :