Arbrealettres

Poésie

Elle a sans réfléchir lâché la corbeille pleine de linge (Bruno Berchoud)

Posted by arbrealettres sur 9 janvier 2017



Elle a sans réfléchir lâché la corbeille pleine de linge,
d’un coup laissé tomber au sol l’entassement de draps froissés,
chaussettes et slips enchevêtrés, pantalons retournés,
et s’est mise à courir exclamée, à balancer sa joie dans la maison,
Mon fils il faut que je t’embrasse.
Lui tant de fois cancre jusqu’aux oreilles et rouge comme lanterne
ne saurait dire pourquoi ni comment
il a pour une fois décidé d’échapper à cette tendance congénitale (disait l’instituteur) à jouer au crétin.
Ainsi c’était cela pour mettre du soleil à son visage :
laisser tomber deux mots en bégayant comme un benêt
Premier prix premier pris dans ses bras.

(Bruno Berchoud)

découvert ici chez laboucheaoreilles

Illustration: Honoré Daumier

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :