Arbrealettres

Poésie

J’ai cherché en vain (Soren Kierkegaard)

Posted by arbrealettres sur 9 janvier 2017



 

J’ai cherché en vain, dans la mer sans fond des plaisirs
comme dans les profondeurs de la connaissance, une place où jeter l’ancre.
J’ai senti la force presque irrésistible
avec laquelle un plaisir tend la main à l’autre plaisir ;
j’ai senti la sorte de fausse exaltation qu’il peut faire naître ;
j’ai senti aussi l’ennui, le déchirement qui le suit.

J’ai goûté les fruits de l’arbre de la connaissance
et bien souvent, j’ai éprouvé la joie de les déguster.
Mais cette joie était seulement dans l’instant de la connaissance
et ne laissait aucune marque profonde derrière elle.
C’est comme si je n’avais pas bu à la coupe de la sagesse,
mais était tombé dedans.

(Soren Kierkegaard)

 

 

4 Réponses vers “J’ai cherché en vain (Soren Kierkegaard)”

  1. J’ai,, dans mon jeune temps, un peu pratiqué Kierkegaard, avec Heidegger, Jaspers;…comme philosophe « existentialiste » mais ne le connaissais pas comme poète; Je retrouve pourtant ici .ce mélange en lui de mélancolie et d’angoisse « existencielle » avec, néanmoins, une force et une énergie, ce qui caractérise les « philosophes de l’existence »

  2. Luciole said

    Peut-être est-ce que le frisson de la connaissance ne remplace pas celui de la tendresse?

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :