Arbrealettres

Poésie

Matins de printemps (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 9 janvier 2017




Matins de printemps, leur candeur!
– Autrefois, quand j’étais enfant,
j’ai tant caressé la fraîcheur de l’aube
sur mes rideaux blancs.

La porte s’ouvre.
O le bruit frais des pas de maman,
les pieds nus,
quand tout aurore
je m’offrais à ses baisers frais et menus.

Puis elle ouvrait grande la fenêtre.
Je poussais des cris triomphants.

On ne peut toujours être enfant
et ni toujours être poète.

(Paul Fort)


Illustration: Josette Mercier

 

2 Réponses to “Matins de printemps (Paul Fort)”

  1. Michèle said

    Nostalgie du temps qui passe et qui nous fait grandir en oubliant souvent de garder la part d’émerveillement de l’enfance.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :