Arbrealettres

Poésie

LA MAISON INCENDIÉE (Thou-fou)

Posted by arbrealettres sur 10 janvier 2017



The window of a house is partially covered in ash spewed out of Mount Sinabung after it erupted at Bekerah village in Karo district

LA MAISON INCENDIÉE

J’avais voulu revoir la maison de mon enfance.
Je n’ai trouvé qu’un tas de cendres à l’endroit où elle s’élevait.

Las de pleurer, j’ai sauté dans une barque.
Je croyais que je pourrais oublier ma peine sur la vaste mer.

Sur la vaste mer, dans une nuit de saphir,
j’ai pris ma flûte, et j’ai joué, à la lune d’été,
une mélodie où sanglotait toute ma détresse.
Mais, la lune a voilé d’un nuage son visage de vieille femme !

Je suis revenu dans ma forêt.
Les arbres, cette fois, ne m’ont pas répondu.

Et j’ai compris que mon bonheur était à jamais enseveli
sous les cendres de la maison de mon enfance.

Je suis revenu au bord de la mer.
J’étais sur le point de me précipiter dans les flots,
lorsque passa une barque blanche, conduite par une jeune fille.

Ô toi qui m’as souri quand je souffrais,
ô toi qui m’as sauvé, je reconstruirai dans ton coeur
la maison de mon enfance

(Thou-fou)

 Illustration

 

7 Réponses vers “LA MAISON INCENDIÉE (Thou-fou)”

  1. Luciole said

    Certains poèmes donnent des frissons, celui-là en est un.

  2. Luciole said

    Deux poèmes qui se tiennent par la main. 🙂

  3. […] https://arbrealettres.wordpress.com/2017/01/10/la-maison-incendiee-thou-fou/#comment-82949 […]

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :