Arbrealettres

Poésie

Archive for 11 janvier 2017

Le dernier rendez-vous (Marceline Desbordes-Valmore)

Posted by arbrealettres sur 11 janvier 2017



Abrishami Hessam _nb

 

Le dernier rendez-vous

Mon seul amour ! embrasse-moi.
Si la mort me veut avant toi,
Je bénis Dieu ; tu m’as aimée !
Ce doux hymen eut peu d’instants :
Tu vois ; les fleurs n’ont qu’un printemps,
Et la rose meurt embaumée.
Mais quand, sous tes pieds renfermée,
Tu viendras me parler tout bas,
Crains-tu que je n’entende pas ?

Je t’entendrai, mon seul amour !
Triste dans mon dernier séjour,
Si le courage t’abandonne ;
Et la nuit, sans te commander,
J’irai doucement te gronder,
Puis te dire : « Dieu nous pardonne ! »
Et, d’une voix que le ciel donne,
Je te peindrai les cieux tout bas :
Crains-tu de ne m’entendre pas ?

J’irai seule, en quittant tes yeux,
T’attendre à la porte des Cieux,
Et prier pour ta délivrance.
Oh ! dussé-je y rester longtemps,
Je veux y couler mes instants
A t’adoucir quelque souffrance ;
Puis un jour, avec l’Espérance,
Je viendrai délier tes pas ;
Crains-tu que je ne vienne pas ?

Je viendrai, car tu dois mourir,
Sans être las de me chérir ;
Et comme deux ramiers fidèles,
Séparés par de sombres jours,
Pour monter où l’on vit toujours,
Nous entrelacerons nos ailes !
Là, nos heures sont éternelles :
Quand Dieu nous l’a promis tout bas,
Crois-tu que je n’écoutais pas ?

(Marceline Desbordes-Valmore)

Illustration: Abrishami Hessam

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La lampe s’est vidée (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 11 janvier 2017




La lampe s’est vidée, l’huile s’est épuisée,
La guitare s’est tue, le danseur s’est couché,
Le feu s’est éteint et nulle fumée ne s’élève,
L‘âme s’est absorbée dans l’Unique et il n’y a plus de
dualité.

Quand la corde est cassée, la viole ne vibre plus,
Elle s’est perdue et ne sert plus à rien;
C’est en vain qu’on la sermonne et qu’on l’exhorte,
Quand même elle comprendrait: elle ne sait plus chanter!

Dit Kabîr, celui qui a triomphé des cinq sens,
Celui-là n’est pas loin de la Délivrance.

(Kabîr)

Illustration: Rafal Olbinski

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous avons traversé fatigues et désirs (Michel Houellebecq)

Posted by arbrealettres sur 11 janvier 2017


 


 

Alexander Gorenstein 4

Le jour monte et grandit, retombe sur la ville
Nous avons traversé la nuit sans délivrance
J’entends les autobus et la rumeur subtile
Des échanges sociaux. J’accède à la présence

Aujourd’hui aura lieu. La surface invisible
Délimitant dans l’air nos êtres de souffrance
Se forme et se durcit à une vitesse terrible ;
Le corps, le corps pourtant, est une appartenance.

Nous avons traversé fatigues et désirs
Sans retrouver le goût des rêves de l’enfance
Il n’y a plus grand-chose au fond de nos sourires,
Nous sommes prisonniers de notre transparence
(Michel Houellebecq)

Illustration: Alexander Gorenstein

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Dans le secret de la fenêtre (Serge Pey)

Posted by arbrealettres sur 11 janvier 2017



 

1. Dans le secret de la fenêtre
2. il y a une rose invisible
3. qui compte tout le bouquet

4. La rose visible que je te donne
5. s’endort dans la neige
6. et se prive de maison
7. pour voler dans l’air

8. Sur la fenêtre
9. il y avait une rose
10. qui tenait une rose
11. qu’une seconde soutenait
12. comme la conscience lente
13. d’un bouquet

14. Dans le cercle de délivrance
15. des nombres
16. une fleur dépayse la mort

17. Debout devant la fenêtre
18. nous nous retournons comme une peau

(Serge Pey)

Illustration: Vladimir Kush

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

MES ECLAIREURS (Gyula Illyès)

Posted by arbrealettres sur 11 janvier 2017



 

Abrishami  Hessam_

MES ECLAIREURS

Posés sur tes seins, mes doigts souriaient. Dans ta main, ils avaient
confiance. Sur ta nuque, ils disaient merci. Oui, tout cela, ils le pouvaient vraiment.

Et ils savaient me réduire à néant, moi prisonnier de mon orgueil et
de mes doutes, afin que nous puissions renaître, ensemble, ainsi que des jumeaux.

Il y eut des regards et il y eut des mots, et des soupirs de délivrance.
Mon avenir et mon passé purent ainsi passer en toi.

Mais mes alliés les plus fidèles, ce furent cependant mes doigts. Oui, ce
sont eux qui te donnèrent mon coeur en ce juste moment.

Mes doigts purs, éclaireurs ennoblis d’avoir bu ton visage.

(Gyula Illyès)

Illustration: Abrishami  Hessam

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Danse ! (Rabbi Nahman de Braslav)

Posted by arbrealettres sur 11 janvier 2017


Danse !
Frappe des mains !
Fais surgir la mélodie !
Fais éclater le présent !
Découvre le miracle de l’aube
Fracturant la noirceur de la nuit.
Fais danser les lettres,
Les voyelles amoureuses
De lointaines consonnes.
Fais danser les mots
pour qu’ils deviennent des oiseaux
Ecris le chant joyeux de la guérison
Le chant précieux de la délivrance
Ainsi tu te souviendras de ton futur…

(Rabbi Nahman de Braslav)

Découvert au coeur du Souffle des Mots ici

Illustration et video danse ici

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le jour monte et grandit (Michel Houellebecq)

Posted by arbrealettres sur 11 janvier 2017


 


Bill Viola

 

Le jour monte et grandit, retombe sur la ville
Nous avons traversé la nuit sans délivrance
J’entends les autobus et la rumeur subtile
Des échanges sociaux. J’accède à la présence

Aujourd’hui aura lieu. La surface invisible
Délimitant dans l’air nos êtres de souffrance
Se forme et se durcit à une vitesse terrible ;
Le corps, le corps pourtant, est une appartenance.

Nous avons traversé fatigues et désirs
Sans retrouver le goût des rêves de l’enfance
Il n’y a plus grand-chose au fond de nos sourires,
Nous sommes prisonniers de notre transparence.

(Michel Houellebecq)

Illustration: Bill Viola

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :