Arbrealettres

Poésie

Chanson dernière (Miguel Hernandez)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2017



Chanson dernière

Peinte, pas vide:
peinte est ma maison
de la couleur des grandes
passions et disgrâces.

Elle reviendra des pleurs
où elle fut conduite
avec sa table déserte,
avec son lit en ruine.

Fleuriront les baisers
sur les oreillers.

Et autour des corps
s’envolera le drap
son lierre puissant
nocturne, parfumé.

La haine s’amortit
derrière la fenêtre.

Ce sera la douce griffe.

Laissez-moi l’espérance.

(Miguel Hernandez)

Illustration: Evgeni Gordiets

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :