Arbrealettres

Poésie

Peuple des nuages (J.M.G. Le Clézio)

Posted by arbrealettres sur 14 janvier 2017



Peuple des nuages,
inaccessible et qui passe,
qui s’en va.

Ils naissent à l’horizon,
au-dessus de la mer.
Ils apparaissent par magie,
comme s’ils n’avaient jamais cessé d’exister.

Je les regarde et je sens au fond de moi
quelque chose de doux et de léger qui gonfle,
qui traverse mon corps.

Je sens sur la peau de mon visage
les taches claires et sombres qui bougent.
C’est en regardant les nuages qu’on devine le bonheur.

On ne possède plus rien,
mais on est abandonné, et on vole.
Mouvement de balancier de la mer,
frémissant des feuilles des arbres,
mouvement des pluies et reptation de l’eau des fleuves,

il y a tout cela dans le simple passage des nuages.

(J.M.G. Le Clézio)

4 Réponses vers “Peuple des nuages (J.M.G. Le Clézio)”

  1. Besnard Jean-Baptiste said

    Des nuages hirsutes
    sur un ciel échevelé
    Le soleil ne se presse pas
    pour se lever
    paresseux le matin
    et couche-tard.

    1989

  2. HARMONY said

    La photo respire le calme au-dessus des nuages.On se sent léger comme flottant dans le ciel.Les nuages sont blancs sur fond de ciel lumineux comme le bleu des mer des tropiques.Les reliefs sont les paysages des cieux mais rien n’est agressif.Si on pouvait se coucher sur le matelas ouaté des nuages et se laisser porter au gré du vent,on ferait des voyages fantastiques.Quel sentiment de liberté.

  3. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :