Arbrealettres

Poésie

VILLE (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 14 janvier 2017



rue-sombre

VILLE

Les menaces presque visibles surgissent
Et de mortes lunes naissent
À l’horizon épuisé
Dans la tristesse des rues
De grands poulpes m’étranglent

***

CIDADE

As ameaças quase visíveis surgem
Nascem
Do exausto horizonte mortas luas
E estrangulada sou por grandes polvos
Nas tristezas das ruas

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 Illustration: John Henry Walker

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :