Arbrealettres

Poésie

FENÊTRE (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 15 janvier 2017



 

FENÊTRE

Fenêtre au ras de la mer au ras du temps
— Ô mains posées sur un juin ancien —
D’année en année d’heure en heure
Je marche de l’avant et me poursuis aveugle

Qui me consolera de mon corps enseveli ?

***

JANELA

Janela rente ao mar e rente ao tempo
— Ó mãos poisadas sobre um Junho antigo —
De ano em ano de hora em hora
Caminho para a frente e cega me persigo

Quem me consolará do meu corpo sepultado ?

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 lllustration: Salvador Dali

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :