Arbrealettres

Poésie

Archive for 18 janvier 2017

On risque de pleurer un peu (Antoine de Saint-Exupéry)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2017



 

On risque de pleurer un peu
si l’on s’est laissé apprivoiser.

(Antoine de Saint-Exupéry)

Illustration: Claude Cordier 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Les yeux sont aveugles. Il faut chercher avec le cœur (Antoine de Saint-Exupéry)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2017



petit-prince-9

– Les hommes de chez toi, dit le petit prince,
cultivent cinq mille roses dans un même jardin…
et ils n’y trouvent pas ce qu’ils cherchent.

– Ils ne le trouvent pas, répondis-je…

– Et cependant ce qu’ils cherchent
pourrait être trouvé dans une seule rose
ou un peu d’eau…

– Bien sûr, répondis-je.

Et le petit prince ajouta:

– Mais les yeux sont aveugles.
Il faut chercher avec le cœur.

(Antoine de Saint-Exupéry)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Où sont les hommes? (Antoine de Saint-Exupéry)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2017



petit-prince

– Où sont les hommes? reprit enfin le petit prince.
On est un peu seul dans le désert…
– On est seul aussi chez les hommes, dit le serpent.

(Antoine de Saint-Exupéry)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Apprivoise-moi ! (Antoine de Saint-Exupéry)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2017



renard-t-800x600

Apprivoise-moi !
Que faut-il faire ? dit le petit prince.
Il faut être très patient, répondit le renard.
Tu t’assoiras d’abord un peu loin de moi,
comme ça, dans l’herbe.
Je te regarderai du coin de l’œil
et tu ne diras rien.

Le langage est source de malentendus.

(Antoine de Saint-Exupéry)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Si quelqu’un aime une fleur (Antoine de Saint-Exupéry)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2017



petit-prince-800x600

Si quelqu’un aime une fleur qui n’existe qu’à un exemplaire
dans les millions et les millions d’étoiles,
ça suffit pour qu’il soit heureux quand il les regarde.
Il se dit: «Ma fleur est là quelque part…».

(Antoine de Saint-Exupéry)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules (Antoine de Saint-Exupéry)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2017



chapeau

Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules,
et c’est fatigant, pour les enfants,
de toujours et toujours leur donner des explications.

(Antoine de Saint-Exupéry)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Droit devant soi (Antoine de Saint-Exupéry)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2017



sens-a-sa-vie

Droit devant soi,
on ne peut pas aller bien loin.

(Antoine de Saint-Exupéry)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Nous sommes tous un rayon de Soleil (Antoine de Saint-Exupéry)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2017



rayon-de-soleil-2

Nous sommes tous un rayon de Soleil pour quelqu’un..
Mais on ne le sait pas toujours.

(Antoine de Saint-Exupéry)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

C’est véritablement utile (Antoine de Saint-Exupéry)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2017



C’est véritablement utile
puisque c’est joli.

(Antoine de Saint-Exupéry)

Illustration: Salvador Dali

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Le Chat borgne (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2017



OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le Chat borgne

La femme est aux varechs,
l’homme est à la Guyane,
et la petite maison est seule tout le jour.

Seule ?
Mais à travers les persiennes vertes,
on voit luire dans l’ombre comme une goutte de mer.

Quand le bagne est à l’homme, la mer est à la femme,
et la petite maison au chat borgne tout le jour.

(Paul Fort)

 Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :