Arbrealettres

Poésie

La grâce naturelle (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 19 janvier 2017



La grâce naturelle

La nuit d’été jette ses renards bleus
Dans mon regard exilé des étoiles.
Mon épitaphe — ô détournez les yeux
Ce n’est qu’un nom posé sur une pierre
Comme un sourire — un nom d’aube et d’adieu.

A qui m’aimait je dédiais ma vie
A tous offerte, et prince je l’étais
Plus que les rois car j’ordonnais des danses,
Grâce pour grâce et trésor pour trésor.

Écoutez-moi, je suis mort et je chante.
Vous venez boire ainsi que mille biches
Dans une source où coule mon visage.

Le temps se penche au-dessus de mes rives
Je suis un lac empli d’éternité.

(Robert Sabatier)

 

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :