Arbrealettres

Poésie

L’enfant se croyait la seule petite fille au monde (Jules Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 19 janvier 2017



L’enfant se croyait la seule petite fille au monde.
Savait-elle seulement qu’elle était une petite fille?
Elle n’était pas très jolie
à cause de ses dents un peu écartées,
de son nez un peu trop retroussé,
mais elle avait la peau très blanche
avec quelques taches de douceur,
je veux dire de rousseur.
Et sa petite personne commandée par des yeux gris,
modestes mais très lumineux,
vous faisait passer dans le corps,
jusqu’à l’âme,
une grande surprise qui arrivait du fond des temps.

(Jules Supervielle)

2 Réponses vers “L’enfant se croyait la seule petite fille au monde (Jules Supervielle)”

  1. jJean-Baptiste Besnard said

    Portrait-souvenir

    Un nez en trompette
    claironne
    sous un casque
    de cheveux courts.

    1949

  2. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :