Arbrealettres

Poésie

Le bonheur de n’être pas éternels (Paol Keineg)

Posted by arbrealettres sur 20 janvier 2017



 

Histoire de la paix après l’orgasme. Le tropique absolu.
Les rameurs contre les caps; la mer d’huile des hémorragies.
Le soleil dans l’eau, les trois sphères de l’existence.
Les mots croisés. Ce qui ne finit pas de naître, ce qui ne finit pas.
Tout ce qui, dedans, ne cesse d’être dehors.
Tout ce qui, mort, ne cesse d’activer.
Le soleil se levant sur un cimetière de voitures.
Pneus, essieux, carburateurs. L’hiver ivre-mort.
Le bonheur de n’être pas éternels.

(Paol Keineg)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :