Arbrealettres

Poésie

Enfance (Evelyne Pernel)

Posted by arbrealettres sur 22 janvier 2017



Enfance

Je m’en allais encore enfant
par les chemins et les blés murs,
c’est là que je m’enivrais d’air…
Je connaissais le goût du vent,
comme il était doux et sucré!
Le nez en l’air, le coeur léger,
je courrais, je courrais.

Je suivais des yeux un papillon
évitant une chute çà et là.
Les pommes croquaient sous mes jeunes dents,
j’étais grisée de leurs couleurs,
qu’elle était douce ma liberté!
Et je ne le savais pas…
Je courrais, je courrais.

(Evelyne Pernel)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :