Arbrealettres

Poésie

CARRIÈRE (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 24 janvier 2017



carrière ocre

 

CARRIÈRE

Pas plus que le chant de cela… Comme si
le fait de chanter seuls
nous avait ramenés vers ce lieu.

Nous y sommes venus, et n’y sommes jamais venus.
Nous sommes venus sur le chemin où nous avons commencé,
et nous nous sommes perdus.

Il n’y a aucune limite
à la lumière. Et la terre
ne nous laisse aucun mot
à chanter. Car l’effritement de la terre
sous les pieds

est en soi une musique, et marcher parmi ces pierres
c’est n’entendre rien
que nous-mêmes.

Je chante, donc, le rien,

comme si c’était le lieu
où je ne reviens pas —
et si je dois revenir, alors fais le compte de ma vie
dans ces pierres : oublie
que j’ai été un jour ici. Le monde
qui circule en moi

est un monde hors d’atteinte.

(Paul Auster)

Illustration

 

2 Réponses vers “CARRIÈRE (Paul Auster)”

  1. Je connais et apprécie le romancier mais j’ignorais qu’il fût poète. J’aime ses poèmes quand ils sont plus ou moins longs, riches en images mais pas ceux qui sont courts, sans substance, trop lapidaires (à moins qu’ils ne soient tronqués)

  2. arbrealettres said

    heureux de te les avoir fait découvrir 🙂
    non non pas tronqués 😉

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :