Arbrealettres

Poésie

Marine (Jean-Claude Demay)

Posted by arbrealettres sur 24 janvier 2017



Marine

Dans le fracassement du ressac des écumes
Par delà la ligne la plus courbe des plages
Entreverrons-nous les aubes qui s’exhument
Devers ces nuits issues des plus anciens âges

Quand la marée se lève aux pélagiques grèves
Et que les nostalgies orchestrent nos dérives
Nous traversons toujours ces identiques rêves
Où nous apercevons les anges qui ravivent

Nos souvenirs étranges et si délicats
Que nous croirions aussi aborder à ces passes
S’ouvrant tout grand sur les écueils de l’au-delà

Notre âme elle-même ne semblerait-il pas
Qu’elle divague encor sur les vagues qu’effacent
Les très mystérieuses houles de l’espace

(Jean-Claude Demay)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :