Arbrealettres

Poésie

Reflétées par la parole-tente (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 24 janvier 2017



 

Reflétées par la parole-tente
de notre année prochaine,
la quarantaine sombre, aux teintes allodiales
les images,
polies dans l’après-lumière
des yeux, les images
égarées t’absolvent : (dunes
qui libres tournoyaient, — mots-éboulis
passés au
tamis du sable, — les autres
heures de sablier, redoublant
dans le souvenir). Et dans
ma main — (comme, après la nuit, — la nuit) —
je tiens ce que tu as pris
pour le donner : cette allée
de cris en échos, et grain
après grain, l’inépuisable
désert, brûlant sur tes lèvres
qui gèlent en violence.

(Paul Auster)

Illustration: Alberto Pancorbo

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :