Arbrealettres

Poésie

Archive for 28 janvier 2017

OH ! COMME TU SAVAIS AIMER ! (Hippolyte Lucas)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017



laurier-rose-800x600

OH ! COMME TU SAVAIS AIMER !

Te souvient-il du laurier-rose ?
Oh ! comme tu savais aimer !

Ma lèvre était près d’exprimer
Le suc de la fleur fraîche éclose :
Oh! comme tu savais aimer!

« C’est la mort que ta lèvre touche. »
Oh ! comme tu savais aimer !

« La mort ! » et, prompte à t’alarmer,
Tu ravis la fleur sur ma bouche.
Oh! comme tu savais aimer !

J’entends encor ta voix qui tremble :
Oh ! comme tu savais aimer !

« Même tombe doit enfermer,
Disais-tu, nos deux coeurs ensemble. »
Oh ! comme tu savais aimer !

(Hippolyte Lucas)

Illustration: Baiser mortel laurier-rose

 

 

 

Publicités

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Vous partez (Hippolyte Lucas)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017



 

Vous partez,
et tout va mourir…

(Hippolyte Lucas)

Illustration: Edvard Munch

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Qui ? (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017



Qui décoiffe la mer
avec des mains qu’on ne voit pas?

Qui roule sa chanson
dans la gorge des torrents?

Qui n’est jamais si lourd
que quand un oiseau meurt?

Le vent la pierre et le silence

Qui est ronde comme une joue
et plus lourde que la peine?

Qui habille le monde
quand il se fait bien tard?

Qui souffle chaque soir
la bougie du soleil?

La pierre le silence et le vent?

(Jean-Pierre Siméon)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ombre de l’éléphant (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017




L’ombre de l’éléphant
et l’ombre du coquelicot
ont le même poids.

(Jean-Pierre Siméon)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Une petite fille (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017


ange

… Je sais
qu’une petite fille
neuve et nue
comme l’herbe d’avril
se lèvera dans l’air noir
et redira pour lui
le long poème du monde
dont nous sommes chacun
la douceur et la rime.

(Jean-Pierre Siméon)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Poésie (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017



 

Albert Anker -_Stillleben_-_Unmässigkeit

Il n’y a bien sûr pas de hiérarchie de valeur entre les arts.
Toute beauté nous rajeunit.

Mais je crois que l’acte poétique premier, radical et invisible,
qui consiste dans l’effort du corps et de l’esprit ensemble
à se rendre poreux à l’extrême au principe de vie
(énergie qui force son entrée dans le vide)
qui se trouve dans l’en-deçà lointain
de tout ce qui apparaît et advient,
est la condition de tout geste artistique.

En cela tout artiste est d’abord poète.

La poésie n’est ni meilleure, ni plus grande, etc…
il y a seulement que l’acte dont elle procède
est à l’amont de toute réalisation artistique.

Le poème n’a aucun privilège ;
comme une danse, un chant ou un tableau,
il est une des formulations possibles,
un des avatars sensibles
de l’acte poétique premier.

(Jean-Pierre Siméon)

Illustration: Albert Anker

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ÉLOGE DE LA VIEILLESSE (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017



 

Samuel Van Hoogstraten_ l'homme à sa fenêtre

ÉLOGE DE LA VIEILLESSE

J’aime les très vieux
assis à la fenêtre
qui regardent en souriant
le ciel perclus de nuages
et la lumière qui boite dans les rues de l’hiver

j’aime leur visage
aux mille rides
qui sont la mémoire de mille vies
qui font une vie d’homme

j’aime la main très vieille
qui caresse en tremblant
le front de l’enfant
comme l’arbre penché
effleure de ses branches
la clarté d’une rivière

j’aime chez les vieux
leur geste fragile et lent
qui tient chaque instant de la vie
comme une tasse de porcelaine

comme nous devrions faire nous aussi
à chaque instant
avec la vie

(Jean-Pierre Siméon)

Illustration: Samuel Van Hoogstraten

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chaque pomme est une fleur (Félix Leclerc)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017



 

Chaque pomme est une fleur
qui a connu l’amour

(Félix Leclerc)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Quand il tombe l’arbre fait deux trous (Félix Leclerc)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017



 

Quand il tombe l’arbre fait deux trous.
Celui dans le ciel est le plus grand.

(Félix Leclerc)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

J’ai deux montagnes à traverser (Félix Leclerc)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017



 

Euan MacLeod Barrow_Man

« J’ai deux montagnes à traverser
Deux rivières à boire
J’ai six vieux lacs à déplacer
Trois chutes neuves à mettre au lit
Dix-huit savanes à nettoyer
Une ville à faire avant la nuit. »

C’est pourquoi de forêt
Il n’est pas revenu…

(Félix Leclerc)

Illustration: Euan MacLeod

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :