Arbrealettres

Poésie

Les gestes (Georges Moustaki)

Posted by arbrealettres sur 30 janvier 2017



 

Abdalieva Akzhan -   9

Les gestes

Plus tendres qu´un aveu,
Tes gestes me désarment,
Ta main dans mes cheveux
Ou qui sèche une larme.
Tu mêles savamment
L´innocence et le charme :
Ta jupe de quinze ans
Et tes jambes de femme.
Tes bras encor si frêles
Deviennent rassurants
Quand tu donnes à l´enfant
Ta douceur maternelle.

Dis-moi, qui t´a appris
à effleurer ma bouche,
Toi, qui suces ton pouce
Quand tu es endormie?

Plus belle qu´une ondine,
Quand tu sors du bain,
Tu caches ta poitrine
Dans la paume des mains.
Les hanches insolentes
à chaque mouvement,
Une bouche gourmande
Et des yeux innocents.
Le soleil apprivoise
Ton corps à contre-jour
Et trouble les contours
De ton ombre chinoise.

Dis-moi qui t´a appris
à effleurer ma bouche,
Toi qui suces ton pouce
Quand tu es endormie?

Comme une adolescente
à son premier désir,
Experte et maladroite,
Offerte à ton plaisir,
Tu es en même temps
Princesse, courtisane,
Une fille, une femme,
Et la mère et l´enfant.
Je te regarde vivre,
Tu me redonnes vie.
Tes gestes me délivrent
De tout ce que je suis.

(Georges Moustaki)

Illustration: Abdalieva Akzhan

http://www.wat.tv/audio/georges-moustaki-cd-03-il-13743_2h9vt_.html

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :