Arbrealettres

Poésie

L’indicible (Andreï Makine)

Posted by arbrealettres sur 6 février 2017



 

L’indicible ! Il était mystérieusement lié,
je le comprenais maintenant, à l’essentiel.

L’essentiel était indicible.
Incommunicable.

Et tout ce qui, dans ce monde,
me torturait par sa beauté muette,
tout ce qui se passait de la parole
me paraissait essentiel.

L’indicible était essentiel.

Cette équation créa dans ma jeune tête
une sorte de court circuit intellectuel.
Et c’est grâce à sa concision que, cet été,
je tombai sur cette vérité terrible :
 » Les gens parlent car ils ont peur du silence.

Ils parlent machinalement,
à haute voix où chacun à part soi,
ils se grisent de cette bouillie vocale
qui englue tout objet et tout être.

Ils parlent de la pluie et du beau temps,
ils parlent d’argent, d’amour, de rien.
Et ils emploient,
même quand ils parlent de leurs amours sublimes,
des mots cent fois dits,
des phrases usées jusqu’à la trame.
Ils parlent pour parler.

Ils veulent conjurer le silence… »

(Andreï Makine)

Découvert ici: https://direcestfaire.wordpress.com/

 

 

4 Réponses vers “L’indicible (Andreï Makine)”

  1. Michel said

    Merci pour ce partage de l’indicible !

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :