Arbrealettres

Poésie

Automnale (Bernard de Louvencourt)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2017



Automnale

Tout fait silence au loin sous ta calme automnale…
Nature, rêves-tu quelque futur essor?
Pourquoi ne dis-tu rien — triste comme la mort
As-tu perdu de tout l’espérance finale?

Non ! dans les grands taillis tu fais des rêves d’or,
Plutôt que d’exprimer une plainte banale.
Puis tu resplendiras d’aube matutinale
Quand, après les beaux jours, viendront des jours encor…

Et c’est pourquoi souvent j’ai passé dans ta crèche,
Et, sentant sous mes pieds crier ta feuille sèche,
J’ai même quelquefois uni mon rêve au tien.

Et pourtant… c’est étrange… Oh ! dis-moi, je t’en prie,
Qu’il est beau ton regret, belle ta rêverie?
Dis-moi. Car j’ai si peur qu’elle ne rêve… à rien !

(Bernard de Louvencourt)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :