Arbrealettres

Poésie

Le reflet nacré (Claude Adelen)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2017



Pour se faire aimer que faire mentir
Non mentir? j’ai peur de vous aimer peur
De ne pas vous aimer peut-être ne
M’aimez-vous pas mais aimez-vous l’amour
Que j’ai de vous l’amour jamais autant
Vous ne m’avez été aussi visible
Qu’en cette absence où le jour et la nuit
S’échangent où la lumière ne touche
Que votre absence le reflet nacré
Que je porte dans mes yeux et que je
laisse sur toute chose.

(Claude Adelen)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :