Arbrealettres

Poésie

Quartier libre (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 16 février 2017



Quartier libre

J’ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l’oiseau sur la tête
Alors
on ne salue plus
a demandé le commandant
Non
on ne salue plus
a répondu l’oiseau
Ah bon
excusez-moi je croyais qu’on saluait
a dit le commandant
Vous êtes tout excusé tout le monde peut se tromper
a dit l’oiseau.

(Jacques Prévert)


Illustration

3 Réponses to “Quartier libre (Jacques Prévert)”

  1. Ce texte de Prévert me rappelle un souvenir. Pendant mon service militaire, alors que je n’étais que première classe, je croisai un capitaine, portant un nom célèbre ( le même que celui d’un général fait maréchal que, d’ailleurs, j’admire beaucoup pour son comportement pendant la seconde guerre mon, on le salue. Alors, il me dit : « Bonjour ». . Ce qui me rappelait à l’ordre et me signifi

  2. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Répondre à Maître Renard Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :