Arbrealettres

Poésie

Je connais un endroit (Evelyne Pernel)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2017



Je connais un endroit, à l’abri de la ville,
où l’on peut vivre heureux.
Tu t’endors près de moi
sur un lit de bruyères,
De l’amour sous tes paupières closes
et la nuit, douce et apaisante,
descend comme une ombre sur nos têtes.

Il n’y a pas de larme,
Il n’y a pas de cri,

seulement et doucement toi et moi.

(Evelyne Pernel)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :