Arbrealettres

Poésie

Ce que je trouvais beau (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2017



femme-luciole-800x600

Ce que je trouvais beau,
je le désirais de façon beaucoup trop physique, je voulais l’avoir.
Aussi, j’avais toujours cette sensation pénible de désir inextinguible,
cette aspiration à quelque chose que je croyais inaccessible

(Etty Hillesum)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :