Arbrealettres

Poésie

Au fond de la cour (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 26 février 2017



 

Au fond de la cour
le gris tremblé des tôles

La pénombre du hangar
fleurie d’oiseaux

Les herbes sous le vent
comme un premier langage

(Georges Bonnet)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :