Arbrealettres

Poésie

Éphémère (Pär Lagerkvist)

Posted by arbrealettres sur 28 février 2017



Comme les nuages,
comme le papillon,
comme la trace de l’haleine sur un miroir —

Éphémère,
changeant,
disparu en un instant.

Ô seigneur de tous les cieux, de toutes les terres,
de tous les destins,
qu’as-tu voulu de moi ?

***

Som molnen,
som fjärilen,
som den lätta andningen på en spegel —

Tillfällig,
föränderlig,
borta på en liten stund.

O herre över alla himlar, alla världar, alla öden,
vad har du menat med mig ?

(Pär Lagerkvist)


Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :