Arbrealettres

Poésie

Archive for 28 février 2017

Éphémère comme un coquelicot (Pär Lagerkvist)

Posted by arbrealettres sur 28 février 2017



Éphémère comme un coquelicot, comme le pli
dans le vêtement de celui qui marche
un voyageur inconnu
vers un but inconnu.

Qui suis-je?

Comme la flexion d’un brin d’herbe sous le vent.
Lorsqu’il se relève rien ne s’est passé,
absolument rien.

Mais qui est-il, le voyageur?
Celui qui n’est pas éphémère comme moi.
J’interroge. Mais comment pourrait-il m’expliquer?

Tout m’est incompréhensible
sous un ciel criblé d’étoiles.

***

Tillfällig som en vallmo, som vecket i en vandrandes kläder,
en okänd vandrare
med ett okänt mål.

Vem är jag?
Som ett grässtrås böjning i vinden.
När det reser sig igen har ingenting hänt,
ingenting som helst.

Men vem är han, vandraren?
Han som inte är tillfällig som jag.
Jag frågar. Men hur skulle han kunna förklara det för mig?

Obegripligt är mig allting
under en himmel fullskriven med stjärnor.

(Pär Lagerkvist)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Sois heureux » (Hasetsukabe Inamaro)

Posted by arbrealettres sur 28 février 2017



 

Agim Sulaj 42

Mon père et ma mère
M’ont caressé la tête :
« Sois heureux »
M’ont-ils dit
je ne puis oublier leurs paroles.

(Hasetsukabe Inamaro)

Illustration: Agim Sulaj

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :