Arbrealettres

Poésie

Ce qui sera, quand ce sera, voilà dès lors ce qui est (Fernando Pessoa)

Posted by arbrealettres sur 3 mars 2017



Si je savais que demain je vais mourir
Et que le printemps est pour après-demain,
Je mourrais content, de ce qu’il soit pour après-demain.
Si tel est son temps, quand devrait-il venir sinon en son temps?
J’aime que tout soit réel et que tout soit exact;
Et j’aime ça parce qu’il en serait ainsi, même si je n’aimais pas ça.
C’est pourquoi, si je meurs à présent, je meurs content,
Parce que tout est réel, parce que tout est exact.

Vous pouvez prier en latin sur mon cercueil si ça vous chante.
Si ça vous chante, vous pouvez danser et chanter tout autour.
Je n’ai pas de préférences pour le moment
où je ne pourrai plus avoir de préférences.
Ce qui sera, quand ce sera, voilà dès lors ce qui est.

(Fernando Pessoa)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :