Arbrealettres

Poésie

Archive for 6 mars 2017

Mais l’arbre charnel (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2017



mais l’arbre charnel
de désir absolu
tu l’as rêvé peut-être

sur le néant du monde
ô transparence de l’amour
tu l’as rêvé peut-être

mais qu’un signe contre temps
la présence et l’absence échangent leur sens
qu’importe si tu as rêvé
qu’importe si tu as rêvé

si ta fidélité prend nom d’oubli
l’arbre de sang prend corps

la brûlure est réelle

(Martine Broda)

 

 

Publicités

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Porté là (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2017



porté là.au-
delà de cette limite au-
delà.
on ne souffre plus.

je livre à dispersion.
à l’oubli de la mer.

corps décousu de toi.
salé jusqu’à la joie
déserte

(Martine Broda)

Illustration: Takahiro Hara

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cognée à l’arbre nu (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2017



cognée
à l’arbre nu
à-coups
jusqu’à la chute
de ton mourir en moi

par le
bas

(Martine Broda)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

A la nuit va la nuit (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2017



à la nuit va la nuit. ha-
los de peau. bouches
nouées.

(Martine Broda)

Illustration: Edward Hopper

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Il lui donne les verbes qu’il connaît (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2017



il lui donne les verbes qu’il connaît.

contre les toiles elle crie nom du désir
où es-tu cousu dans mon corps

(Martine Broda)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avec ce que tu n’as pas dit (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2017



 

avec ce que tu n’as pas dit
j’invente un jeu de larmes.

(Martine Broda)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Lorsque le corps vidé (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2017



lorsque le corps vidé

d’avoir pleuré le jour
d’avoir pleuré la joie

(gerbe d’angoisse)

de chaume auréolé
on croise

le bleu regard qui fait jouir

(Martine Broda)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’adhère à toi (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2017



 

j’adhère à toi.

l’enfer qui hurle dans les plis
fait revenir la joie qui troue
dégage des habits fripés
un être léger

de douleur

(Martine Broda)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’attente (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2017



l’attente.

comme d’une mise à mort.

je voudrais qu’elle ait eu lieu pour renaître.

(Martine Broda)

Illustration: Peter Seminck

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Ton réveil (Sylvie Brès)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2017



Ton réveil
est de joie,
enchevêtré.
Tout de suite là
tu célèbres la vie
ici et maintenant.

(Sylvie Brès)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :