Arbrealettres

Poésie

Bonoboo (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2017



Bonoboo

J’étais Bonoboo
Clama le Bonoboo
Pas peu fier en somme
De suivre la filière

Pas peu fier en somme
De suivre la filière
Dont tu naquis
Petit homme
Par étrange bizarrerie

De mère nature
De maman Lucy

J’étais Bonoboo
Clama le Bonoboo
Pas peu fier en somme
De suivre la filière

Ô mes cousins
Masculins, féminins
Ô mes benjamins
Qui s’prétendent humains

Parfois j’me d’mande
Soupire le Bonoboo

Si ça valait la peine
De s’donner tant d’peine
Pour que votre race guerrière
Incendiaire, carnassière
Occupe toute la scène ?

J’étais Bonoboo
Clama le Bonoboo
Pas peu fier en somme
De suivre la filière

C’est ainsi que vaincu
Sans une once de venin

Sombrant dans sa tanière
Disparut Bonoboo

J’étais Bonoboo
Clama le Bonoboo
Pas peu fier en somme
De suivre la filière

Tandis que plus malin
L’homme passe-partout
S’emparant de la terre
S’inventa un destin

(Andrée Chedid)


Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :