Arbrealettres

Poésie

PROFANATION (Charles Cros)

Posted by arbrealettres sur 13 mars 2017





PROFANATION

Je n’ai pas d’ami,
Ma maîtresse est morte.
Ce n’est qu’à demi
Que je le supporte.

Peut-on vivre seul ?
Mon désir qui dure
Retrousse un linceul
Plein de pourriture.

Comme elle a blêmi
Sa chair fière et forte
Sur qui j’ai dormi !
Partons sans escorte !

Pire qu’un aïeul,
Sans broncher j’endure
L’odeur du tilleul
Les bruits de ramure.

Musc, myrrhe, élémi,
Chants de toute sorte,
Je m’endors parmi
Votre âcre cohorte.

Je puis vivre seul,
Car j’ai la peau dure.
Recouvre, linceul,
Cette pourriture.

(Charles Cros)

Illustration: Julien Bourdon

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :