Arbrealettres

Poésie

Une descente de lit se penche à la fenêtre (Franck Castagné)

Posted by arbrealettres sur 24 mars 2017



Une descente de lit se penche à la fenêtre
Un traversin courbé sur cette monture
S’aère du labeur de la nuit.

Arbuste en robe des champs
Une femme perd pied sur le traversin
Caressant au soleil matinal
Une villégiature à demi confiée
Que ses bras retiennent.

(Franck Castagné)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :