Arbrealettres

Poésie

Le monde dévore nos paupières (Hélène Dorion)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2017



Le monde dévore nos paupières
au-delà des rêves, de la rose
que mâche la nuit, nous vivons
comme des feuilles enroulées
autour de l’horizon, nous flottons
et pour guérir de nous-mêmes
– quand éclatent les fissures
que se perdent les pierres
jetées parmi les lambeaux des siècles –
nous glissons avec les continents
cherchons l’eau, cherchons le rivage
et un jour l’image se retourne
le Gardien des Lieux, à nouveau
se penche sur nous.

(Hélène Dorion)

Découvert chez Lara ici

Illustration: David Hockney

 

 

 

Une Réponse to “Le monde dévore nos paupières (Hélène Dorion)”

  1. […] Le monde dévore nos paupières au-delà des rêves, de la rose que mâche la nuit, nous vivons comme des feuilles enroulées autour de l'horizon, nous flottons et pour guérir de nous-mêmes – quand éclatent les fissures que …  […]

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :