Arbrealettres

Poésie

On ne me parle pas (Karel Logist)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2017



On ne me parle pas
Je suis comme une morte
Juste en face de moi
deux ados se caressent
Moi je n’ai plus de corps
Je ne suis pas visible
J’ai mon masque de vieille
à faire peur ou pitié
à plaindre ou à laisser
on ne me plaindra pas
et je ne m’en plains pas

J’entends ces gens autour
qui ne se parlent pas
et qui sont comme moi
qui sont comme des morts
ces gens, couleur et feu
en flammes, déjà en cendres
qui ne disent qu’une chose
que chacun peut comprendre
que moi-même je comprends
que je comprends encore:
aimez-moi, aimez-moi,
comme il vous conviendra
aimez-moi pour la vie
le plus longtemps possible
ou aimez-moi à mort
mais aimez-moi un peu
avant que je m’en aille

(Karel Logist)

Découvert ici chez Lecture/Ecriture

Illustration: Lucien Levy-Dhurmer

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :