Arbrealettres

Poésie

Portrait d’un séducteur (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 31 mars 2017



Portrait d’un séducteur

Il va de lit en lit, de caresse en caresse, de salive en salive.
Il se perd dans la femme comme on se perd dans les forêts les plus crépues.
Il aime aimer, pour n’avoir pas à réfléchir.

Il ne respire bien que sous la peau des autres.
Sa grande volupté consiste à se dissoudre, tantôt dans une bouche et tantôt dans un ventre.
Après l’amour, il balbutie quelques syllabes,

désespère de soi et finit par offrir
son squelette aux passants : on a toujours besoin
d’une potence, aux heures molles de la nuit.

Il ne veut pas d’identité, n’étant complice d’aucun destin.
Sa joie serait qu’on le confonde avec sa lèvre ou sa muqueuse ou son genou.

(Alain Bosquet)

 Illustration: Boris Baranoff Rossine

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :