Arbrealettres

Poésie

L’OEIL CLOS (Christiane Barrillon)

Posted by arbrealettres sur 9 avril 2017



L’OEIL CLOS

Voici l’heure où se lève
l’ancre de la lumière :
un remous fait trembler
le saule sur l’étang…

Lentement
entre les rives floues
meurt la clarté liquide,
le noir de la pupille
noie le vert de l’iris.

Lentement
la nuit descend des cimes,
se pend aux basses branches.
La nuit aux doigts de plomb
pèse sur les paupières.

Voici l’heure où,
poussé par le souffle du rêve,
dérive au ras de l’eau
l’oeil qui trempe ses cils…

(Christiane Barrillon)

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :