Arbrealettres

Poésie

Une nuit (Umberto Saba)

Posted by arbrealettres sur 9 avril 2017



Une nuit

Comme l’autre nuit vient le sommeil,
il s’insinue déjà dans mes pensées.
Alors,
comme pour une lavandière un drap, se tord
la nouvelle angoisse en mon cœur. Crier
je voudrais, mais ne le peux. La torture,
qu’on souffre une seule fois, est souffrance muette.
Ah, tout ce que j’ai perdu, moi seul le sait.

(Umberto Saba)

Illustration: Samuel Durkin

 

Publicités

4 Réponses to “Une nuit (Umberto Saba)”

  1. Lara said

    :-)) j’aime beaucoup celui-ci

  2. Que nos nuits se ressemblent parfois … Vos mots « crient » tout simplement ! Très émouvant

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :