Arbrealettres

Poésie

La mer luit au soleil comme un disque d’argent (Jean Blume)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2017



La mer luit au soleil comme un disque d’argent
Et de la voir ainsi calme, splendide et nue,
Je sens renaître en moi l’âme des conquérants,
Les destins qu’en mon coeur j’ai tués lentement,
Et les désirs qu’éveille une femme étendue.

(Jean Blume)

Illustration: Albert Bierstadt

 

Publicités

2 Réponses to “La mer luit au soleil comme un disque d’argent (Jean Blume)”

  1. Très jolis vers. Belle découverte.Surtout ces vers
    « Je sens renaître en moi l’âme des conquérants,
    Les destins qu’en mon coeur j’ai tués lentement, »

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :