Arbrealettres

Poésie

Pitié (Gérard Pfister)

Posted by arbrealettres sur 12 avril 2017




L’entrée du souffle
en sa demeure est joie
louange, perpétuelle
naissance, et cette
invocation sans mot
du nom, Seigneur —
quand vient à chaque
instant le temps
du départ se fait comme
un vide, un regret
poignant au coeur, cette
imploration sans voix
de notre voix d’enfant
pitié, ce dernier
abandon, cette confiance
ultime, Seigneur

(Gérard Pfister)

Illustration: William Blake

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :