Arbrealettres

Poésie

Impressions d’un voyageur loin de son pays (Gao Shi)

Posted by arbrealettres sur 14 avril 2017



Impressions d’un voyageur loin de son pays

Dans un site désert et silencieux,
par une froide nuit de clair de lune,
Le voyageur, isolé des siens,
ne s’embarque point
sans un pénible serrement de cœur.

Il voit s’agiter au loin,
tourmentées par le vent,
les eaux vertes et profondes,
Et les montagnes de la rive
lui apparaissent
sous l’aspect de l’automne.

L’automne,
c’est le temps de la chute des feuilles :
Une vague tristesse
enveloppe l’âme du voyageur.

(Gao Shi)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :