Arbrealettres

Poésie

La pluie venue du mont Ki-chan (Song Zhiwen)

Posted by arbrealettres sur 14 avril 2017



La pluie, venue du mont Ki-chan,
Avait passé rapidement avec le vent impétueux.

Le soleil se montrait pur et radieux,
au-dessus du pic occidental,
Les arbres de la vallée du Midi
semblaient plus verdoyants et plus touffus.

Je me dirigeai vers la demeure sainte,
Où j’eus le bonheur qu’un bonze vénérable
me fit un accueil bienveillant.

Je suis entré profondément
dans les principes de la raison sublime,
Et j’ai brisé le lien
des préoccupations terrestres.

Le religieux et moi
nous nous sommes unis dans une même pensée ;
Nous avions épuisé ce que la parole peut rendre,
et nous demeurions silencieux.

Je regardais les fleurs immobiles comme nous ;
J’écoutais les oiseaux suspendus dans l’espace,
et je comprenais la grande vérité.

(Song Zhiwen)

 

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :