Arbrealettres

Poésie

La lune brille (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2017



La lune brille au-dedans de moi;
mais mes yeux aveugles ne peuvent la voir.
Elle est en moi ainsi que le soleil.

Sans qu’on le frappe,
le tambour de l’Éternité résonne au-dedans de moi ;
mais mes oreilles sourdes ne peuvent l’entendre.

Aussi longtemps que l’homme réclamera le Moi et le Mien,
ses oeuvres seront comme zéro.

Quand tout amour du Moi et du Mien sera mort
alors l’oeuvre du Seigneur sera accomplie.

Car le travail n’a pas d’autre but que la connaissance.
Quand la connaissance est atteinte,
le travail est laissé de côté.

La fleur s’épanouit pour le fruit;
quand le fruit mûrit la fleur se fane.

Le cerf contient le musc,
mais il ne le cherche pas en lui-même :
il erre en quête d’herbe.

(Kabîr)

Illustration

 

Advertisements

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :