Arbrealettres

Poésie

Archive for 26 avril 2017

Séparation (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 26 avril 2017



Séparation

Chemin du soir,
Devant moi, sa pente.
Lui hier encore suppliait,
Amoureux : « Ne m’oublie pas ».
Mais maintenant
Il n’y a que les vents
Et les cris des bergers,
Et la houle des cèdres
Auprès des sources pures.

(Anna Akhmatova)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

J’ai cessé de sourire (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 26 avril 2017



J’ai cessé de sourire.
Le vent glacé me gèle les lèvres,
Un espoir de perdu,
Une chanson de gagnée.
La voilà, cette chanson,
Jetée aux rires, aux blâmes.
Elle est intolérable
La douleur du silence amoureux.

(Anna Akhmatova)

Illustration: Jean-Claude Forez

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment s’est-elle glissée (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 26 avril 2017



Comment s’est-elle glissée dans mes nattes sombres
Cette douce mèche d’argent —
Toi seul, rossignol sans voix,
Sauras comprendre ce tourment.

Tu tends l’oreille vers le lointain
Tout hérissé tu scrutes
Les fines branches du cytise, et si s’élève la chanson d’un autre,
Tu retiens ton souffle.

Il y a peu, si peu de temps encore,
Les peupliers, alentour, se taisaient,
Et ta joie éclatait,
Chantait, empoisonnée.

(Anna Akhmatova)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le soir (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 26 avril 2017



Le soir

Dans le jardin résonnait la musique
D’une tristesse inexprimable.
Un frais et fort parfum de mer
Montait du plat, des huîtres dans la glace.

Il m’a dit : « Je suis un ami sûr ! » —
Et il a touché ma robe.
Qu’il ressemble peu à une étreinte
L’effleurement de ces mains.

C’est ainsi que l’on caresse les chats et les oiseaux,
Que l’on regarde les sveltes cavalières…
Juste ce rire dans ses yeux calmes,
À l’abri des légers cils dorés.

Mais les voix tristes des violons
Chantent derrière la fumée qui s’étire :
« Bénis le ciel — pour la première fois
Te voici seule avec ton bien-aimé ».

(Anna Akhmatova)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sucrée, l’odeur (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 26 avril 2017



Sucrée, l’odeur des raisins bleus…
Le lointain attire, enivre.
Ta voix est sourde et morne.
Je n’ai pitié de personne, personne.

Entre les grains, les fils des araignées,
Les tiges des sarments souples sont encore minces,
Les nuages voguent comme des glaçons, glaçons
Dans les eaux claires des rivières bleues.

Le soleil dans le ciel. Le soleil brille.
Va t’en dire à la vague ta douleur.
Ô, sans doute qu’elle répondra,
Et peut-être qu’elle t’embrassera.

(Anna Akhmatova)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :