Arbrealettres

Poésie

Archive for 27 avril 2017

Le nectar du néant (Aïcha Arnaout)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



 

Le nectar du néant
pénètre ton être
délecte-toi de cet état euphorique
et poursuis ton chemin métissé
il y a bien l’invisible
encore à parcourir.

(Aïcha Arnaout)

Recueil: L’inventaire des choses (Anthologie)
Traduction: Aïcha Arnaout
Editions: Action Poétique

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Tu n’es qu’une taupe (Aïcha Arnaout)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



Tu n’es qu’une taupe
alors
creuse ton labyrinthe
retourne à la glaise
confonds-toi avec les ténèbres
qui te guident

au bout de cette traversée abyssale
seras-tu guéri
de la cécité?

(Aïcha Arnaout)

 

Recueil: L’inventaire des choses (Anthologie)
Traduction: Aïcha Arnaout
Editions: Action Poétique

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le non-manifesté (Aïcha Arnaout)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



 

Le non-manifesté
se mirant dans le vide
avait-il une intention?
le manifesté
se meut-il par une fin?

émerveillée
je courbe un peu plus
l’axe de l’éternel questionnement.

(Aïcha Arnaout)

Recueil: L’inventaire des choses (Anthologie)
Traduction: Aïcha Arnaout
Editions: Action Poétique

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Que portent (Aïcha Arnaout)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



Que portent
les sept branches cosmiques?

les fleurs du vide
les merveilleux fruits du chaos
les feuilles du temps
les bourgeons de l’espace

les vois-tu?
elles me voient.

(Aïcha Arnaout)

Recueil: L’inventaire des choses (Anthologie)
Traduction: Aïcha Arnaout
Editions: Action Poétique

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le regard de l’enfant (Aïcha Arnaout)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



 

Le regard de l’enfant
toujours émerveillé

pourtant
les objets que nous voyons
lui et moi
sont les mêmes

suis-je aveugle?
voit-il l’autre face du réel?
et de quel côté se range l’invisible?

(Aïcha Arnaout)

 

Recueil: L’inventaire des choses (Anthologie)
Traduction: Aïcha Arnaout
Editions: Action Poétique

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Crucifixion (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



Illustration: Matthias Grünewald

Crucifixion

Ne pleure pas sur moi, Mère,
je suis dans la tombe

1

Le choeur des anges entonna l’heure solennelle,
Et les cieux fondirent dans les flammes.
Il dit à son Père : « Pourquoi m’as-tu abandonné ! »
Et à sa Mère : « Oh, ne pleure pas sur moi… »

2

Madeleine se tordait les bras, pleurait,
Le disciple bien-aimé se figeait,
Mais là où la Mère se tenait en silence,
Personne n’osa même regarder.

(Anna Akhmatova)

 

Titre: L’églantier fleurit et autres poèmes
Traduction: Marion Graf et José-Flore Tappy
Editions: La Dogana

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Coule en paix (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



Coule en paix le Don paisible,
La lune jaune entre dans la maison.

Bonnet de travers, elle entre.
La lune jaune voit une ombre.

Cette femme, elle est malade,
Cette femme est seule,

Fils en prison, mari en terre,
Priez pour moi.

(Anna Akhmatova)

 

Titre: L’églantier fleurit et autres poèmes
Traduction: Marion Graf et José-Flore Tappy
Editions: La Dogana

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans les pires années (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



Dans les pires années des purges d’Ejov,
j’ai passé dix sept mois dans les queues des prisons de Leningrad.
Un jour, je ne sais qui me « reconnut ».
Alors la femme aux lèvres bleues qui attendait derrière moi
et qui, bien sûr, n’avait jamais entendu mon nom,
s’arracha à cette torpeur particulière qui nous était commune
et me chuchota à l’oreille (toutes chuchotaient, là-bas):

— Et ça, vous pouvez le décrire ?

Je répondis:
— Je peux.

Alors, quelque chose comme un sourire
glissa sur ce qui autrefois avait été son visage.

(Anna Akhmatova)

 

Titre: L’églantier fleurit et autres poèmes
Traduction: Marion Graf et José-Flore Tappy
Editions: La Dogana

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Par la route (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



Par la route où Dimitri Donskoï
Mena jadis ses guerriers par milliers,
Là où le vent toujours se souvient de l’ennemi,
Là où la lune est jaune et cornue, —
J’allais comme au fond de la mer…
L’églantier embaumait si fort
Qu’il se changea en mot.
Et j’étais prête à affronter
La neuvième vague.

(Anna Akhmatova)

 

Titre: L’églantier fleurit et autres poèmes
Traduction: Marion Graf et José-Flore Tappy
Editions: La Dogana

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rêve (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



Rêve

Est-il doux de rêver des rêves ineffables?
A. Blok

Ce rêve était-il oui ou non prophétique…
Mars se levait dans un ciel constellé,
S’allumait, rouge, fatidique, —
J’ai rêvé cette nuit que tu venais.

Tout t’annonçait… La Chaconne de Bach,
Les roses ouvertes pour rien,
Une cloche de village qui tinte
Sur les sombres terres labourées.

Et l’automne déjà tout proche
Qui soudain se ravise, recule.
En ce terrible anniversaire, comment, août,
As-tu pu m’apporter ce message ?

Comment m’acquitter de ce cadeau royal ?
Où aller ? Avec qui festoyer ?
Me voici, comme avant, écrivant sans rature
Mes vers dans le cahier brûlé.

(Anna Akhmatova)

Titre: L’églantier fleurit et autres poèmes
Traduction: Marion Graf et José-Flore Tappy
Editions: La Dogana

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :