Arbrealettres

Poésie

OUVERT (Francisco Alvim)

Posted by arbrealettres sur 28 avril 2017



    

Illustration: Eric Principaud
    

OUVERT

Parfois le regard chemine
dans la trame de la lumière
sans la moindre curiosité
ni rêverie quelconque
Il avance en quête du temps
et le temps, comme toujours,
vide de tout
n’est pas bien loin
il est ici, maintenant
Le regard sans mémoire
sans destination
s’immobilise
dans l’air de l’air
la lumière de la lumière —
vrai lieu ?

***

ABERTO

Às vezes o olhar caminha
na trama da luz
sem curiosidade alguma
qualquer devaneio
Vai em busca do tempo
e o tempo, como o sempre,
vazio de tudo
nao está longe
está aqui, agora
O olhar sem memória
sem destino
se detém
no ar do ar
na luz da luz —
lugar ?

(Francisco Alvim)

 

Recueil: La Poésie brésilienne aujourd’hui
Traduction: Patrick Quillier
Editions: Le Cormier

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :